Découverte : L’Alku de Galvin Watch Co.

La rubrique Chroniques australiennes est une série d’entretiens avec des acteurs clés de l’industrie horlogère locale. Nous rencontrons aujourd’hui Susan Galvin, créatrice de Galvin Watch Company.

Il faut bien l’avouer, il est de nos jours impossible de ne pas se sentir dépassé par la pléthore de marques horlogères éclosant chaque mois. Bien souvent, le jeu n’en vaut d’ailleurs pas la chandelle : entre hommages insipides, marques invoquant un héritage imaginaire, ou produits bas de gamme réinventés “luxueux” grâce à un marketing tapageur… Peu de micro-marques parviennent à se différencier et à proposer une réelle valeur ajoutée !

En découvrant Susan Galvin, j’ai tout de suite su que l’histoire était ici différente – au vu du financement Kickstarter de son modèle Alku atteint en seulement 6 minutes, mais aussi de son parcours horloger au sein du groupe LVMH, puis Omega. Il me fallait m’entretenir avec la créatrice de ce modèle si attrayant, proposant un Miyota 9039 régulé à +/- 5 spd ainsi que verre et fond de boîte en saphir pour seulement 300 euros. Quelques e-mails plus tard, Susan m’accordait cet entretien à quelques jours de la fin de sa campagne de financement, qui a désormais pratiquement atteint A$80.000 sur un objectif initial de A$15.000 !

L’Alku propose un design sobre et classe, sans pour autant tomber dans le barbant.

Qu’est ce qui vous a motivé à créer votre propre marque , et depuis combien de temps travaillez-vous sur ce projet ?

Je rêvais de créer ma marque depuis ma dernière année d’études à l’École d’Horlogerie Finlandaise… il y a environ dix ans ! Notre examen final consistait à créer une montre squelette à partir d’un mouvement ETA 6497. J’avais adoré cet exercice qui laissait libre cours à ma créativité.

Début 2020, je me suis soudainement faite licencier avec quatre autres collègues de mon atelier, après 10 ans de travail en tant qu’horlogère. J’ai décidé à ce moment là de poursuivre mes rêves et de me lancer dans la production de montres. C’était un de ces moments où l’on se dit, “c’est maintenant ou jamais” !…

J’ai suivi votre campagne Kickstarter avec grand interêt et fus stupéfié de voir l’objectif de financement atteint en 6 minutes, et maintenant près de 80k récoltés… Vous attendiez-vous à un tel succès ? A quoi attribuez-vous cet engouement ?

Je ne m’attendais en aucun cas à ce que l’Alku plaise autant! J’ai été très satisfaite de l’accueil que m’a réservé la communauté horlogère sur les réseaux sociaux, et de voir que le design auquel j’ai abouti est si apprécié. A mon sens, les gens sont sensibles à l’histoire véhiculée par chaque marque. La mienne est singulière, et je pense que cela a suscité cet interêt considérable !

Le choix est cornélien tant les deux versions sont agréables à l’oeil.

Quel fut le processus créatif derrière ce design ?

J’ai ramené une vieille Omega Bumper (ancêtre du mouvement automatique que nous connaissons) d’un de mes voyages de formation en Suisse. Cette montre datait de la fin des années 40. Je l’ai rhabillée et l’ai offerte à mon époux le jour de notre marriage. En plus d’avoir une réelle valeur sentimentale, j’ai toujours adoré son design et souhaitais incorporer l’idée d’un cadran bombé et d’indices classiques sur l’Alku. D’une certaine manière, j’ai créé ma montre idéale en reprenant des éléments que j’admire habituellement sur d’autres modèles.

Le diamètre de 38,65mm a été choisi dans l’optique de proposer un modèle unisexe. Elle n’est ni trop imposante pour mon poignet, ni trop contenue pour celui de mon mari. Le choix d’un fond de boîte transparent m’est apparu comme une évidence : je veux que mes clients aient l’opportunité d’admirer la beauté d’un mouvement mécanique. Enfin, je souhaitais utiliser un verre saphir car en tant qu’horlogère, je peux confirmer qu’il s’agit bel et bien de l’option la plus pérenne sur le long terme.

Des caractéristiques qualitatives qui justifient habituellement des tarifs bien plus conséquents.

Pourquoi avoir choisi de partir sur un calibre Miyota série 9 ? Quelle précision souhaitez-vous obtenir après ajustement ?

J’ai décidé dès les premières ébauches d’utiliser un Miyota 9039, car je souhaite proposer un modèle qualitatif tout en restant financièrement accessible. Durant mes dix années de carrière dans l’horlogerie, j’ai été amené à travailler sur bon nombre de mouvements différents. La série Miyota 9 propose un rapport qualité-prix fabuleux, et des caractéristiques très similaires à celles de ses homologues suisses. La précision du 9039 en sortie d’usine est de -10/+30 spd, et je souhaite réduire ce delta à 10 secondes par jour plutôt que 40.

Susan fait valoir son expérience horlogère et s’occupe de la plupart des opérations en interne afin de limiter le coût final des produits.

Verre saphir anti-réflectif , fond de boîte saphir, Miyota 9X … Toutes ces caractéristiques justifient habituellement un tarif de vente bien plus conséquent, comment parvenez-vous à fournir un aussi bon rapport qualité-prix ?

Être horlogère de formation me permet d’effectuer de nombreuses tâches en interne que beaucoup d’autres marques doivent externaliser. Je m’occupe ainsi de l’inspection qualité, des tests de précision, de l’ajustement des mouvements et des réparations sous garantie si nécéssaire. Cela me donne plus de flexibilité quant au prix final de mes montres. L’idée derrière ma marque a toujours été de proposer des pièces qualitatives, sans toutefois prendre de raccourcis.

Les bracelets cuir que vous proposez sont extrêmement qualitatifs, ce qui est plutôt rare dans cette gamme de prix. Avec qui avez-vous collaboré ?

Tous les bracelets sont en cuir de veau italien et ont été produits spécialement pour l’Alku. J’ai trouvé un fournisseur indépendant fantastique qui offre de belles pièces à prix juste. S’entourer des bons collaborateurs est probablement l’étape la plus cruciale et délicate lorsque vous lancez votre micro-marque. Mes clients peuvent par ailleurs choisir s’ils désirent une boucle déployante ou ardillon, ainsi que la longueur de leur bracelet. Il est selon moi crucial de proposer ces options, car un beau cuir doit être parfaitement ajusté pour un confort et un rendu optimaux !

Une fois les pré-commandes écoulées, l’Alku sera-t-elle disponible en collection permanente ? Si oui, à quel prix ?

Mon site sera transformé en boutique en ligne une fois la campagne Kickstarter terminée(plus que quelques jours !). Les montres y seront disponibles à A$649 (400 euros). 

L’Alku est disponible en précommande à 300€ jusqu’au 31 Août.

Avez-vous de futurs modèles en tête pour Galvin Watch Co. ?

J’ai une vision très nette du prochain modèle que je souhaite commercialiser. Sans en dire trop : j’adore les boitiers des années 60-70, notamment les montres tonneaux !

Le Covid a-t-il rendu la tâche de sourcer des pièces et de contacter d’éventuels partenaires commerciaux plus ardue ?

J’indiquais en début de campagne vouloir livrer les montres avant Noël, mais ne peut malheureusement plus promettre de tels délais au vu des incertitudes liées au Coronavirus. Pour l’instant, l’aspect commercial n’a pas été trop impacté par la pandémie – seulement quelques légers retards de livraison de pièces, mais j’attends de voir comment les services postaux vont réagir durant les prochaines semaines (ndlr – l’état du Victoria est encore en confinement de nos jours, affectant conséquemment le commerce australien).

Le calibre Miyota 9039 est un mouvement no-date, caractéristique souvent recherchée par la communauté quand il s’agit de montres de costume.

Quelles tendances vont selon-vous se développer au sein de l’industrie horlogère, et qu’aimeriez vous voir chez les manufactures dans le futur ? 

J’ai remarqué que les entreprises (notamment les micro-marques) travaillent de plus en plus sur des couleurs de cadran singulières. Je trouve cette nouvelle tendance très inspirante  !

Quelles marques horlogères trouvez-vous excitantes en 2020 ?

En tant que vraie Finn (finlandaise), je ne peux qu’évoquer la marque Sarpaneva qui fait du très bon travail en ce moment ! Il me tarde de voir ce qu’ils vont nous proposer dans le futur. J’apprécie aussi particulièrement les designs de Zelos, et leur manière de constamment créer le buzz sur les réseaux sociaux. Voir le nombre de micro-marques qui parviennent à se distinguer du lot grâce à des produits inspirés me motive énormément et est selon moi très prometteur pour l’industrie !

Galvin Watch Company et la première marque horlogère fondée par une femme en Australie. Pensez-vous que la gente féminine est sous-représentée dans l’industrie  ?

Absolument. L’horlogerie est communément considérée comme une carrière masculine, je ne vois pourtant pas de raison à cela. Le savoir-faire horloger requiert une grande aptitude à la résolution de problèmes, et le métier peut s’avérer quelque peu répétitif. A mon sens, il s’agit d’une profession très valorisante et j’espère voir plus d’horlogères en Australie dans le futur !

Susan gère l’inspection qualité, les tests de précision et l’ajustement des mouvements au sein de son atelier à Sydney.

Qu’est ce qui vous a amené du pays des mille lacs jusqu’en Oz ?

Après mes études à l’École d’Horlogerie Finlandaise, j’ai commencé à travailler à Manchester. Après trois ans de poste, on m’a proposé d’être transférée à Hong Kong ou à Sydney. Mon mari et moi avons tous deux décidé que le pays down under nous conviendrait mieux .C’était en 2013. Nous avons depuis obtenu la nationalité australienne et nous pouvons enfin nous considérer comme de vrais Aussies !

Quels sont vos modèles préférés parmi votre collection personnelle ?

L’Alku watch de Galvin Watch Company, bien entendu !

Se lancer corps et âme dans un nouveau projet est aussi excitant qu’éprouvant ! Que faites-vous de reposant ? Avez-vous le temps de faire quoi que ce soit d’autre ?

J’ai toujours fait du sport, et aller à la salle le matin est pour moi la meilleure manière de commencer la journée ! J’aime aussi cuisiner et expérimenter avec de nouvelles recettes.

Qu’est ce que vous écoutez en boucle ces jours-ci pour rester motivé durant de longues journées de travail ?

J’écoute généralement la radio Double J (malheureusement pas vraiment d’équivalent en France, selection musicale très pointue pop / rock / indie). J’aime aussi écouter des podcasts, format qui fonctionne très bien avec le métier d’horloger !

Vous avez jusqu’au 31 Août pour mettre la main sur une Alku au tarif très compétitif de 300€ !

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.